16 janvier 2010

Soleil couchant

 


     "Tous ces visages fatigués et sérieux ne témoignaient d'aucun désespoir; sous la coupole spleenétique du ciel, les pieds plongés dans la poussière d'un sol aussi désolé que ce ciel, ils cheminaient avec la physionomie résignée de ceux qui sont condamnés à espérer toujours."

Baudelaire, Le Spleen de Paris, "Chacun sa chimère"

 

Vendange de nuages

_-3

07:15 Écrit par Nathan dans Paysages | Commentaires (1) | Tags : baudelaire, citation, paysage, ain | |

Commentaires

bonsoir magnifique photos et textes
bonne soirée

Écrit par : nays | 24 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.