07 février 2010

Tout passe...

 

Durant les dernières années où l'usine de la Grande Vapeur (voir précédents posts) a fonctionné, les ateliers  n'étaient pas tous occupés par des ouvriers du peigne: certains étaient loués à des antennes syndicales.

On trouve encore des traces de leur présence: nombre de murs témoignent par bribes des luttes perdues qui s'y sont déroulées il y a trente ans, et du passage du temps.

 

_

 

_____________________________________

 

 

_-2

 

_____________________________________

 

_-3

 

_____________________________________

 

_-4

 

_____________________________________

 

_-5

 

_____________________________________

 

_-6

 

_____________________________________

 

_-7

 

_____________________________________

 

_-8

 

_____________________________________

 

_-9

 

_____________________________________

 

 

Les commentaires sont fermés.