30 mai 2010

La chimère

 

Chacun sa chimère


     Sous un grand ciel gris, dans une grande plaine poudreuse, sans chemins, sans gazon, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai plusieurs hommes qui marchaient courbés.

     Chacun d'eux portait sur son dos une énorme Chimère, aussi lourde qu'un sac de farine ou de charbon, ou le fourniment d'un fantassin romain.

     Mais la monstrueuse bête n'était pas un poids inerte; au contraire, elle enveloppait et opprimait l'homme de ses muscles élastiques et puissants; elle s'agrafait avec ses deux vastes griffes à la poitrine de sa monture et sa tête fabuleuse surmontait le front de l'homme, comme un de ces casques horribles par lesquels les anciens guerriers espéraient ajouter à la terreur de l'ennemi.

     [...]

Baudelaire, Le Spleen de Paris

 

 

L'homme et la chimère

Chimere photo noir et blanc bois


00:01 Écrit par Nathan dans Abstractions | Commentaires (0) | Tags : baudelaire, citation, noir et blanc, macro, matiere | |

Les commentaires sont fermés.