16 juin 2010

Ensoleiller l'imagination

 



"Ensoleiller l'imagination de ceux qui bégaient au lieu de parler, qui rougissent à l'instant d'affirmer.

Ce sont de fermes partisans."

 

René Char, Feuillets d'Hypnos

 

 

feminite du bois photo abstraite silhouette de femme dans un tronc

_______________________________________

Féminité du bois

 

 

     "On a planté jadis bien peu de jacinthes dans l'âme des enfants, semble-t-il, pour que les hommes mûrs d'aujourd'hui aient tant de peine à concevoir que Dieu puisse s'en donner à coeur-joie avec nous, en prenant naissance [de la Vierge et du Père], et qu'il puisse exister un ordre de vérité - un ordre poétique - qui ne soit point celui de nos histoires et de nos calculs. Austère métier que de préparer, dans l'immense ennui que les hommes se causent réciproquement et qu'ils font de toute chose, la matière d'une aurore."

François Cassingena-Trévedy, Etincelles III, 2006-2009, Paris, Ad Solem, 2010.

 

     Ces deux citations parlent aussi à mes yeux du métier d'enseignant, mon métier.

     Donner le goût des fables et des contes, qu'ils soient féériques ou cruels, et faire toucher le poids des gestes, des mots et des images, décrire la vie aussi bien et dans le même temps comme révolte et remerciement, émerveillement et  mélancolie.

     Parvenir à le vouloir chaque jour...

 

Les commentaires sont fermés.