30 mai 2010

Emmanuel Boitier

 

     Ce que j'aime dans la photographie nature, ou en tout cas dans une certaine façon de photographier la nature, c'est qu'elle redonne un sens à certains mots galvaudés, travestis ou décriés. Celui de beauté par exemple.

     Il en va ainsi des photographies d'Emmanuel Boitier.

_DSC8670

 

___________________________________________________

     Cela fait plusieurs fois que je rencontre son travail au détour d'une page, et décidément, il m'enthousiasme.

     Emmanuel Boitier photographie la nature, mais d'une manière contemplative,  non prédatrice - on en oublie que ce sont des photos! -, et son inspiration est proche de celle de Shinzo Maeda, auquel d'ailleurs il rend hommage sur son site: très picturale, jouant du flou, où le décor est souvent aussi important que le sujet, et la composition habile et évanescente à la fois.

     Chacune de ses photos est une louange pleine de grâce, un hymne au regard. Il faut y revenir à plusieurs reprises pour regarder toutes ses galeries: non que l'on s'ennuie, mais au contraire parce que trop de beauté nuit à la beauté!

 

09_1284_

 

_DSC9499

 

09_1588

______________________________

 

Bonne visite de son site!

 

21:36 Écrit par Nathan dans Varia | Commentaires (1) | Tags : paysage, photographes, macro, flore | |

La chimère

 

Chacun sa chimère


     Sous un grand ciel gris, dans une grande plaine poudreuse, sans chemins, sans gazon, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai plusieurs hommes qui marchaient courbés.

     Chacun d'eux portait sur son dos une énorme Chimère, aussi lourde qu'un sac de farine ou de charbon, ou le fourniment d'un fantassin romain.

     Mais la monstrueuse bête n'était pas un poids inerte; au contraire, elle enveloppait et opprimait l'homme de ses muscles élastiques et puissants; elle s'agrafait avec ses deux vastes griffes à la poitrine de sa monture et sa tête fabuleuse surmontait le front de l'homme, comme un de ces casques horribles par lesquels les anciens guerriers espéraient ajouter à la terreur de l'ennemi.

     [...]

Baudelaire, Le Spleen de Paris

 

 

L'homme et la chimère

Chimere photo noir et blanc bois


00:01 Écrit par Nathan dans Abstractions | Commentaires (0) | Tags : baudelaire, citation, noir et blanc, macro, matiere | |

16 mai 2010

Frêles envolées

 

 

Aigrettes de pissenlit

Aigrettes de pissenlit - 01

 

___________________________________________________________

 

 


Aigrettes de pissenlit - 02

 

___________________________________________________________

 


Aigrettes de pissenlit - 03

 

___________________________________________________________

 


Aigrettes de pissenlit -04

 

___________________________________________________________

 


Aigrettes de pissenlit-05

 

___________________________________________________________

 


Aigrettes de pissenlit-06

 

___________________________________________________________

 


Aigrettes de pissenlit-07

 

___________________________________________________________

 

 

"Nous aimons toujours... quand même ; et ce "quand même" couvre un infini."

Cioran, Syllogismes de l'amertume


16:01 Écrit par Nathan dans Flore | Commentaires (0) | Tags : citation, noir et blanc, macro, flore | |

13 mai 2010

Changer son langage

 

"Quand les vérités sont évidentes et absolument contradictoires, tu ne peux rien, sinon changer ton langage."

Saint-Exupéry, Citadelle, CXXII

 

Le dragon

Dragon_01

13:29 Écrit par Nathan dans Abstractions | Commentaires (0) | Tags : saint-exupery, citation, macro, abstrait, matiere | |

06 mai 2010

Songe

 

"Foulant la verdure
je foule
un banc de nuages"

                                   Kawabata Bôscha

 

L'élan

L'elan

07:15 Écrit par Nathan dans Abstractions | Commentaires (0) | Tags : haiku, citation, macro, abstrait, matiere | |

03 mai 2010

La quête

Les cigales vont mourir
Mais leur cri
n'en dit rien...

                           Matsuo Bashô

 

Escargot et arôme

Escargot et arôme photo noir et blanc

13:06 Écrit par Nathan dans Bestiaire | Commentaires (1) | Tags : haiku, citation, noir et blanc, faune, escargot, macro, flore | |

01 mai 2010

La bête

 


"C'est un bien grand malheur que de prendre pitié pour des semblants de brebis qui ne sont que des hyènes déguisées"

La Rochefoucauld, Maximes

 

La bête

abstraction bois souche

11:45 Écrit par Nathan dans Abstractions | Commentaires (0) | Tags : citation, macro, abstrait, fragment, matiere | |

28 avril 2010

Araignées

 

--4

 

Discrète

Oui, c'est bien moi. Vous avez cru me voir un soir sur le plafond, dans le coin au-dessus de l'armoire, là où on ne distingue plus très bien le papier un peu décollé et l'ombre. Et puis, vous vous êtes dit non, c'est seulement un peu de lumière et vous vous êtes remis à lire... Eh bien, vous vous trompiez. C'était moi; j'étais là mais je n'ai rien dit, je n'ai pas bougé pour ne pas m'imposer. Je suis discrète, très discrète. Je suis Discrète, l'araignée perceuse de brumes. Je suis un peu timide et je prends toujours mon temps pour lier connaissance. J'attends, dans mon coin, que vous ayez envie de faire amitié. Il arrive que cela prenne des années, des dizaines d'années parfois. Il y a des gens, on dirait qu'ils font exprès de ne pas croire que je suis sur le mur, en face d'eux, près du plafond. Mais c'est normal après tout; je pense que nous, les araignées, nous avons mauvaise réputation. C'est difficile de lutter contre les on-dit. Alors je n'insiste pas. J'attends et je me fais discrète. D'où mon nom, Discrète, l'araignée perceuse de brumes. Oh! c'est bien simple; il suffit de faire connaissance pour comprendre. Heureusement cela arrive malgré ma discrétion et votre timidité. Perceuse de brumes... Les brumes dans lesquelles, certains soirs, vous vous perdez; dans lesquelles vous cherchez vainement un chemin, une réponse, une solution, le fil qui conduit à la bonne issue. Dans ces moments particuliers qui vous envahissent, vous avez l'impression que vous n'arriverez jamais à sortir de cette fumée, de ce brouillard. Vous adorez la musique mais, aujourd'hui, impossible de jouer ce nouveau morceau que vous aimez tant, pourtant. Ou bien, vous êtes passionné de montage, de mécanique, de transistors, résistances, et pourtant, ce schéma que vous venez d'acquérir, rien, vous n'y comprenez rien. Alors, le doute vous submerge, vous doutez de tout, de vous surtout. Vous êtes dans la brume, toutes vos idées sont emmêlées comme une pelote de fils qui semblent se réjouir à faire des noeuds! C'est là que je descends de mon plafond, tout doucement, discrète, très discrète. Vous ne voyez pas le réseau de fils invisibles qui vous emprisonnent. Mais moi, je les vois... Les fils, pour une araignée, c'est un jeu d'enfant! Alors, délicatement, je me pose sur vos cheveux; vous ne sentez qu'une légère caresse, et, je démêle... Je démêle vos pensées, je dénoue les noeuds, je tresse les bonnes solutions. Et puis, discrète, je m'en vais, je remonte à ma place, dans le coin près du plafond, et puis j'attends. J'attends les prochaines brumes, j'attends que vous m'appeliez, car je suis discrète, Discrète, perceuse de brumes, je ne voudrais pas m'imposer...

Alain Calonne, Les Compères du poisson gris

 

--2

____________________________________

--3

 

____________________________________

 

--8

____________________________________

 

--6

____________________________________

 

--7

15:07 Écrit par Nathan dans Bestiaire | Commentaires (0) | Tags : araignee, texte, faune, macro | |

25 avril 2010

Contes de l'inerte

 

     C'est le titre d'une nouvelle série que j'ai entreprise cette semaine. Les premiers clichés corrects sont en ligne sur mon site, ici. De plus en plus, je suis attiré par l'abstraction en photo.

     Pour le moment, ce sont plutôt des abstractions naturelles, pour reprendre l'expression du photographe Didier Vereeck. C'est-à-dire d'abord trouvées, telles quelles, dans la nature.

     A travers ces photographies, c'est souvent moins moi qui parle, ou exprime des émotions, que la nature qui me semble tenir un langage singulier, me conter des histoires, dessiner des saynettes que j'essaie de restituer.

     Mais restituer n'est pourtant pas reproduire, et je ne veux pas transposer le réel en photo, mais essayer de transmettre son enchantement.

     Ainsi je verrai dans une mousse sur une pierre une sorcière sur son balai ou Don Quichotte partant à l'assaut, comme dans les deux photos qui suivent.

 

abstraction lichen photo

Don Quichotte

 

Sabbat

abstraction lichen photo

 

21:57 Écrit par Nathan dans Abstractions | Commentaires (0) | Tags : insolite, macro, abstrait, fragment, matiere | |

09 avril 2010

Chacun ses joies...

 

"Marche comme ton coeur te mène et selon le regard de tes yeux."

Ecclésiaste, XI, 9

 

_-13

21:51 Écrit par Nathan dans Bestiaire | Commentaires (0) | Tags : bible, citation, faune, escargot, macro | |