30 mars 2011

Le réel quelquefois désaltère

 


«Le réel quelquefois désaltère l'espérance.

C'est pourquoi, contre toute attente, l'espérance survit.»


René Char, La Parole en archipel

 

photo erithrone dent de chien.jpg

 

L'érithrone dent-de-chien (erithronium dens canis) est l'une des premières fleurs qui poussent à l'arrivée du printemps, généralement dans des endroits où les fleurs sont rares et la végétation pauvre...


 

20:37 Écrit par Nathan dans Flore | Commentaires (2) | Tags : ain, citation, rene char, macro | |

15 mars 2011

Vague à l'âme

 

[...]

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

 

Baudelaire, extrait de "Harmonie du soir", Les Fleurs du Mal

 

 

photo coucher de soleil pictorialiste.jpg

 

 

16:22 Écrit par Nathan dans Paysages | Commentaires (1) | Tags : ain, paysage, citation, baudelaire | |

12 décembre 2010

Jura

 

"Parfaite est la légèreté qui exhume je ne sais quelle gravité des choses dont le monde cherche indéfiniment à fuir le sentiment, parfaite la grâce dont les espèces sont gravides."

François Cassingena-Trévédy

 

 

 

Les monts du Jura depuis le village d'Ablatrix

panorama jura ablatrix cret de la neige chalam

 

 

20:52 Écrit par Nathan dans Jura | Commentaires (1) | Tags : jura, ain, paysage, citation, francois cassingena | |

28 juillet 2010

Ailleurs

 

"L'obsession  de l'ailleurs c'est l'impossibilité  de l'instant ; et cette impossibilité est la nostalgie même."

Cioran, Précis de décomposition

 

 

Flambé (Iphiclides podalirius) sur une fleur de budléia

flambé iphiclides podalirius photo papillon ain

 

 

Cuivré de la verge d'or (Heodes virgaureae)

photo papillon cuivré de la verge d'or heodes virgaureae

 

 

 

10:50 Écrit par Nathan dans Bestiaire | Commentaires (1) | Tags : ain, papillon, faune, citation, cioran | |

24 juin 2010

La bâtisse d'ombre

 

     "Contemplatif est rigoureusement synonyme de "contemporain", non seulement parce que la contemplation, loin de dispenser de la condition contemporaine, y oblige avec une extrême délicatesse, mais parce que pour voir, pour bien y voir, il faut être du même âge, tout bas, que les êtres et les choses."


François Cassingena-Trévedy, Etincelles III, 2006-2009, Paris, Ad Solem, 2010

 

__________________________________________

 

   "On a l'impression qu'au fond les hommes ne savent pas très exactement ce qu'ils font. Ils bâtissent avec des pierres et ils ne voient pas que chacun de leurs gestes pour poser la pierre dans le mortier est accompagné d'une ombre de geste qui pose une ombre de pierre dans une ombre de mortier. Et c'est la bâtisse d'ombre qui compte."

Jean Giono, Que Ma Joie demeure

 

__________________________________________

 

     Voici une nouvelle série sur l'usine de la Grande Vapeur, à Oyonnax.

     Rares sont les lieux qui livrent d'emblée leur secret. Mais rares aussi, de plus en plus rares, sont ceux qui ont encore un secret à livrer. La Grande Vapeur, à cet égard, n'est pas une usine comme les autres.

     Cette fois, j'ai voulu transcrire les émotions chuchotées par les murs nus et les pièces désormais silencieuses. Chaque pièce a son histoire, et chaque mur se souvient; leur mémoire est moins oublieuse que celle des hommes, moins tapageuse aussi. Si l'on y prend garde, alors l'usine de la Grande Vapeur n'est plus seulement une ruine, ou un monument historique en attente d'une hypothétique réhabilitation, mais un lieu aux multiples intimités, riche de recoins, de détours, de facettes, qui semblent autant de secrets.

     Cette usine - une fois n'est pas coutume -  a une âme.

 

usine grande vapeur porte contre-jour oyonnax

 

__________________________________________

 

usine grande vapeur escalier rotonde oyonnax

__________________________________________

 

usine grande vapeur rotonde centrale et escalier oyonnax

__________________________________________

 

usine grande vapeur oyonnax bassin central et marches d'escalier

__________________________________________

 

usine desaffectee grande vapeur oyonnax voute courbes bassin rotonde

__________________________________________

 

usine oyonnax grande vapeur ain marches et carreaux

__________________________________________

 

usine grande vapeur oyonnax verriere entree principale

__________________________________________

 

usine grande vapeur oyonnax sous-sol escalier

__________________________________________

 

usine grande vapeur sous sol

 

 

Retrouvez tous les billets sur l'usine de la Grande Vapeur ICI.

 

 

 

19 juin 2010

La grâce de l'inutile

 

     "La vie est faite de l'inutile, à tel point qu'elle serait tout simplement insoutenable sans lui. Toute l'affaire est de discerner sans cesse et de choisir en conséquence de quelle inutilité l'on se soutiendra. Car il en est une qui est vraiment inutile, et une autre qui, ayant toutes les grâces, a principalement celle de ne l'être pas."


François Cassingena-Trévedy,

Etincelles III, 2006-2009, Paris, Ad Solem, 2010

 

 

 

coquelicots en bordure d'un champ d'orge ain

Coquelicots en bordure d'un champ d'orge

07:00 Écrit par Nathan dans Flore | Commentaires (2) | Tags : citation, ain, flore, francois cassingena | |

09 mars 2010

La pesanteur et la grâce

 

"Les sages thésaurisent le savoir,

mais la bouche du fou est un danger menaçant."

Proverbes, X, 14

 

     L'église Sainte Marie Madeleine de Pérouges (Ain), entre ciel et terre. On y ressent à la fois la lourdeur de l'être et l'infinie légèreté de l'aspiration spirituelle... Saint-Georges est le patron de la ville.

     La citation en exergue du billet est la première phrase que j'ai lue dans une Bible ouverte sur un pupitre, dans l'église.

architecture noir et blanc photo eglise

 

21:20 Écrit par Nathan dans Architectures | Commentaires (1) | Tags : bible, architecture, ville, citation, noir et blanc, ain | |

10 février 2010

Abstractions

Dernière série sur l'usine de la Grande Vapeur à Oyonnax, du moins pour le moment - j'y retournerai sûrement, le lieu est vraiment riche.

De pures abstractions cette fois: sur bien des murs se superposent étrangement de multiples couches de peinture passées à la va-vite et sans but apparent; du moins, je n'ai pu en comprendre le sens. Au milieu des ateliers ternes et des couloirs grisâtres, ces aplats désordonnés créent une vie et une gaieté surprenantes.

En voici quelques exemples.

 

_-4

 

____________________________________

 

_-6

 

____________________________________

 

_-2

 

____________________________________

 

_-5

 

____________________________________

 

_-3

 

____________________________________

 

Et pour finir, une dernière affiche: apparemment l'ouvrier qui avait collé celle-ci était amateur de ruines antiques, même si le format du fichier ne laisse que deviner les légendes.

_

15:45 Écrit par Nathan dans Abstractions | Commentaires (1) | Tags : insolite, nature morte, ain, ruine, abstrait, matiere, oyonnax, grande vapeur | |

07 février 2010

Tout passe...

 

Durant les dernières années où l'usine de la Grande Vapeur (voir précédents posts) a fonctionné, les ateliers  n'étaient pas tous occupés par des ouvriers du peigne: certains étaient loués à des antennes syndicales.

On trouve encore des traces de leur présence: nombre de murs témoignent par bribes des luttes perdues qui s'y sont déroulées il y a trente ans, et du passage du temps.

 

_

 

_____________________________________

 

 

_-2

 

_____________________________________

 

_-3

 

_____________________________________

 

_-4

 

_____________________________________

 

_-5

 

_____________________________________

 

_-6

 

_____________________________________

 

_-7

 

_____________________________________

 

_-8

 

_____________________________________

 

_-9

 

_____________________________________

 

 

16 janvier 2010

Soleil couchant

 


     "Tous ces visages fatigués et sérieux ne témoignaient d'aucun désespoir; sous la coupole spleenétique du ciel, les pieds plongés dans la poussière d'un sol aussi désolé que ce ciel, ils cheminaient avec la physionomie résignée de ceux qui sont condamnés à espérer toujours."

Baudelaire, Le Spleen de Paris, "Chacun sa chimère"

 

Vendange de nuages

_-3

07:15 Écrit par Nathan dans Paysages | Commentaires (1) | Tags : baudelaire, citation, paysage, ain | |